Livres de Sébastien Chatillon sur la Grande Guerre

Classé dans : Uncategorized | 0

Titre : Annecy et les Annéciens dans la Grande Guerre (1914-1918)

Si Annecy a vécu la Première Guerre mondiale éloignée du front, elle n’en a pas moins subi profondément les conséquences. Ce conflit qui prend le visage nouveau d’une guerre totale n’est plus seulement l’affaire des combattants, mais mobilise la société annécienne toute entière : mobilisation des hommes, mais aussi des activités économiques, des finances et même des idées. La bourgade tranquille de 1914 blottie au bord de son lac présente un visage bien différent à la fin du conflit. A l’appui d’une riche iconographie, le lecteur pourra découvrir avec nostalgie comment Annecy est entrée dans la modernité du XXe siècle.

Annesci n°53, édité par la société des Amis du Vieil Annecy (septembre 2019, 243 pages, 30 euros)

 

Titre : Les poilus de Haute-Savoie. Conscription, mobilisation, réinsertion sociale. 1889-1939 (317 p., 28 euros)

4e de couverture :

La Première Guerre mondiale connaît un net regain d’intérêt à la faveur des commémorations du centenaire. Si la figure du combattant tient une place de choix dans le chantier historique actuel, nul n’avait encore décrit le parcours de ces hommes à l’échelle d’une région. Prenant appui sur une étude quantitative des archives de la conscription militaire étayée par des témoignages de « poilus » souvent inédits, cet ouvrage retrace l’itinéraire complet de la « génération du feu » de Haute-Savoie , de la caserne au combat, jusqu’à sa réintégration à la vie civile. Cette démarche novatrice, inscrite dans un cadre régional, ne néglige toutefois aucune échelle d’analyse, des personnes aux groupes sociaux, sans oublier le ! point de vue institutionnel. Par une approche à la fois militaire, politique, sociale et culturelle, l’auteur saisit d’abord la sensibilité militaire d’individus vivant dans un espace frontalier qui, français depuis peu, n’en est pas moins imprégné d’un patriotisme à la fois catholique et républicain. Puis, par une analyse renouvelée de l’expérience de guerre des mobilisés, il met notamment en valeur les interactions à l’œuvre entre la ligne de front et la zone de l’intérieur. Enfin, les modalités de démobilisation culturelle et de réinsertion sociale de ces hommes devenus des anciens combattants sont explorées de manière très neuve.

Aperçu de l’image                      Aperçu de l’image

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *